Bonne nouvelle : les banques prêtent toujours !
La crise sanitaire a bousculé les équilibres du marché et certains secteurs sont lourdement affectés par les confinements successifs.

Et pourtant, les établissements financiers continuent à faire confiance aux porteurs de projet à qui ils octroient des crédits bancaires. Mais pas sans garantie bien entendu ! C’est pourquoi, un certain nombre de bonnes pratiques sont à suivre sans faute pour être sûr d’obtenir son prêt en période Covid.

Trouver des financements pour ses projets d’entreprise à court ou moyen terme demande de définir une stratégie adaptée. Les acteurs intervenant sur le marché du financement sont aujourd’hui nombreux, et vont bien au-delà des traditionnels établissements bancaires. Leurs solutions sont diverses et représentent autant d’opportunités différentes. A condition de choisir la bonne approche en fonction de ses besoins.

Recourir à  des sources de financement variées pour obtenir son prêt en période Covid

Les solutions de financement professionnel se sont multipliées ces dernières années. Le crédit bancaire reste la première source de financement à disposition des entrepreneurs. Mais cette solution peut s’accompagner d’autres financements :

  • le leasing,
  • le financement participatif,
  • l’affacturage.

Or, certaines solutions (leasing) peuvent réduire le montant du prêt bancaire. D’autres (financement participatif) permettent de financer des postes habituellement non couverts par les banques, comme les dépenses immatérielles. Considérées comme du quasi fonds propres, elles viennent compenser un apport trop faible.

Bâtir un plan de financement structuré : la clé pour convaincre les banques malgré le Covid

Ces solutions ne sont pas nécessairement nouvelles. Mais peu d’entrepreneurs les envisagent en amont du process de décision, ou avant même le dépôt du dossier en banque.

Bâtir un plan de financement structuré intégrant toutes les sources de financement du marché est LA bonne stratégie pour décrocher son financement en 2021. C’est ce qui va vous permettre d’accélérer l’accès aux financements de vos adhérents ou franchisés.

Un financement équilibré doit comprendre les éléments suivants (d’autant plus nécessaire pour obtenir son prêt en période Covid) :

  • un apport de 20% (reprise d’entreprise) à 30% (création d’entreprise), voire 50% pour une entreprise de services,
  • du leasing pour le financement de véhicules ou de matériel,
  • des aides régionales (France Active, Initiative France, Réseau Entreprendre…),
  • du financement participatif pour financer des projets d’embauche, campagnes marketing…,
  • et un prêt bancaire.

Pas d’apport, pas d’accord !

Fameux adage de banquier

Se faire référencer auprès de l’ensemble des financeurs

Pour faciliter la construction de vos plans de financement, il vous faut être référencé auprès de l’ensemble des financeurs du marché.  Cela vous permet de réagir rapidement en cas de besoins urgents de liquidités et apporte une plus grande visibilité à votre enseigne sur le marché. C’est aussi l’occasion de mettre en avant votre savoir-faire de franchiseur et d’expliquer votre modèle.

Trouver les meilleures solutions de financement adaptées à vos besoins demande une expertise du métier et une connaissance des acteurs du marché. 

L’accompagnement par un expert du financement – indépendant et non rémunéré par les banques – devient indispensable.
De cette façon, vous restez concentrés sur votre activité et envisagez sereinement le développement du réseau.