Vous savez moi je ne crois pas qu’il y ait de bonne ou mauvaise « solution » !

Otis

Si on oppose parfois ces deux formes de rachat, les deux présentent des avantages mais aussi des inconvénients que vous trouverez résumé en synthèse dans le tableau ci-dessous.

Dans les faits, c’est souvent le vendeur qui organise le schéma qui est le plus intéressant pour lui sur le plan fiscal et qui l’impose ensuite au repreneur.